L’association

Créée en 2016 autour de l’expérience du Théâtre de l’Opprimé Casablanca, qui, depuis 2012,  intervient dans le champs culturel et artistique notamment le théâtre de rue, et qui est considéré comme l’une des dynamiques culturelles informelles enfantées lors du mouvements du 20 février, l’Association Gorara pour les Arts et les Cultures est venue ,pour constituer le bras administratif de la compagnie de théâtre, avant d’élargir son domaine d’activité pour se généraliser au-delà du théâtre de rue vers les autres disciplines culturelles et artistiques
Les activités de Gorara s’articulent autour de 03 axes principaux qui portent tous ses projets, ses réflexions et ses champs d’intervention :

  • La démocratisation de l’accès à la Culture et à l’Art
  • La formation et formation continue ainsi que la transmission de Savoir
  • Le Travail social avec toutes les couches sociales

Ces piliers ne peuvent être efficients et ne peuvent aboutir aux résultats escomptés s’ils ne sont pas appuyés par des valeurs claires qui nous définissent en tant que citoyens mais aussi en tant qu’êtres humains.
Ces valeurs, qui animent toute action, réaction, réflexion ou encore examen de conscience de Gorara découlent de notre foi inébranlable dans le droit de l’Homme à aspirer à une société qui garantit les fondamentaux de la dignité humaine et qui construit des citoyens actifs, créatifs, qui jouissent de leurs droits fondamentaux et qui participent librement et de façon responsable dans la gestion de leur environnement.
Ces valeurs s’appuient sur la conscience de Gorara de l’importance du rôle social de l’Art dans la bataille livrée contre l’injustice, la marginalisation ainsi que l’exclusion par opposition au triomphe des valeurs de solidarité, d’égalité et du « vivre ensemble  » dans l’espace public et privé.

L’association considère également que l’horizon culturel de notre société dépend de sa modernisation en puisant dans son Histoire progressiste, tout en tenant compte du patrimoine comme expérience civilisationnelle humaine à adapter au contexte actuel.

Au-delà du territoire national, Gorara opère sous d’autres cieux, en Afrique subsaharienne, en Europe et au Moyen Orient, grâce aux différentes relations qu’elle a tissées avec des associations consœurs qui partagent la même vision qu’elle.  Des relations humaines et partenariats ont vu le jour grâce à ses connexions construites au fil des années.

Consciente de l’importance de la transmission artistique et culturelle aux différentes couches sociales, de différents âges et genre avec une prédilection pour la jeunesse -considéré comme le moteur  principal de tout potentiel développement futur-  à travers les formations, activités et créations dans les champs, éducatif, artistique, social, et éducatif, Gorara use de tous les outils disponibles et capitalise sur le nouvelles technologies en gardant à l’esprit que quel que soit le support, il reste un moyen et non une fin en soi.

Ainsi, Gorara pour les Arts les Cultures participe au progrès d’une société citoyenne créative et efficace à travers l’Art comme outil de changement social et politique et comme berceau de valeurs démocratiques de modernité et d’illumination.

#Cultivons_la_Culture

Nos projets